logo

Dévoilement du rapport de recherche et des recommandations

Pour avoir accès au rapport

La recherche, intitulée « Using the Internet towards Greater Engagement and Empowerment of Immigrants in Canada », a permis d’établir un portrait de l’utilisation d’Internet par les immigrants dans le sens de leur autonomisation au Canada. En d’autres termes, comment et dans quelles conditions ont-ils développé une certaine autonomisation depuis leur arrivée au pays? Internet y a-t-il contribué?

Cette recherche dirigée par Christian Agbobli et Magda Fusaro de l’Université du Québec à Montréal regroupe 5 assistants de recherche : Rania Aoun, Layla Belmahi, Stacey Cacéus, Rosalie Colette, Jean-Guillaume Loubet.

L’équipe a pu compter sur le soutien des organismes suivants : Calgary Catholic Immigration Society (CCIS) de Calgary, Centre d’encadrement pour jeunes femmes immigrantes (CEJFI) de Montréal, Immigrant Service Calgary (ISC) de Calgary, Pacific Immigrant Resources Society (PIRS) de Vancouver, Cartierville YMCA de Montréal, Centre for Immigrant and Community Services (CICS) de Toronto. Ces organismes cherchent à favoriser l’intégration des immigrants au Canada par le biais d’ateliers ou de formations.

Les catégories d’immigrants particulièrement ciblées par cette recherche sont : les jeunes (âgés de 18 à 24 ans), les femmes et les nouveaux arrivants (au pays depuis trois ans ou moins) en recherche d’emploi.

L’objet de cette recherche visait à combler la lacune actuelle sur les stratégies de mobilisation et d’engagement des citoyens immigrants. Ce faisant, nous rejoignons le plan stratégique de l’ACEI (2014-2016) et l’objectif du programme d’investissement communautaire qui est d’appuyer : « des projets qui soutiennent l’essor ou l’amélioration d’Internet au bénéfice de toute la population canadienne comme les projets améliorant l’accès au Web, les services en ligne ou la sécurité sur le Web pour les groupes vulnérables ou désavantagés (Webinaire du 10 février 2016) ».

Cette recherche sur l’utilisation d’Internet par les immigrants constitue une première pancanadienne. L’équipe de recherche constituée par la Chaire UNESCO en communication et technologies pour le développement et par le Groupe d’études et de recherches axées sur la communication internationale et interculturelle (GERACII) tient à remercier l’ACEI, les organisations partenaires ainsi que tous les immigrants qui ont généreusement donné de leur temps pour la réalisation de cette recherche.

Pour avoir accès au rapport